Une empreinte de patte de chat retrouvée sur la tuile d’un toit antique.

Il y a 2000 ans, un chat a marqué son passage sur cette tuile de toit romain.

1

- Publicité -

Quiconque a déjà refait son allée ou repeint une pièce sait qu’il est impossible d’empêcher un chat d’y faire quelques pas. Souvent, les chats finissent par marcher sur le ciment humide, ou dans votre peinture fraîche, et ils laissent des empreintes de pas derrière eux. Et si vous ne vous en apercevez pas rapidement, alors cette piste de pattes félines restera là, gravée pour l’éternité.

C’est exactement ce que vient de démontrer un archéologue du musée de la ville de Gloucester, en Angleterre.

Alors qu’il examinait des fragments de tuiles issues de toits romains (des milliers de fragments, selon la BBC), l’archéologue anonyme a découvert une trace de pas incrustée, ayant clairement appartenue à un chat. Parce que, forcément, les chats qui vivaient il y a 2000 ans n’en faisaient qu’à leur tête, et marchaient où bon leur semblait, y compris sur des toits en tégula. Selon la BBC, le chat a probablement marché sur les tuiles encore humides, alors qu’elles étaient exposées au soleil pour les sécher.

- Publicité -

D’après la chaîne, Lisa Noakes, du Conseil Municipal de Gloucester, a qualifié cette découverte de “fascinante”. Elle a ajouté : “on a déjà trouvé des empreintes de chiens, de pieds humains, ou encore la piste laissée par un porcelet sur des tuiles du Gloucester antique, mais les pattes de chats sont rarissimes.”